“ Devenir pâtissier était un désir d'enfant, c'est devenu une promesse que je me suis faitE, pUIS UN RÊVE REALISé ”

J'ai eu la chance de pouvoir faire mon apprentissage chez Laurent Le Daniel, Meilleur Ouvrier de France, à Rennes. Il m'a non seulement transmis les bases fondamentales de la pâtisserie, mais surtout, le goût du travail bien fait.

Ma passion pour mon métier s'est ensuite développée au fil de mes rencontres et des maisons pour lesquelles j'ai eu la chance de travailler avec, entre autres :

  • Romaric Boilley, à Lyon (Pâtisserie Délices des Sens),
  • Jean-Yves Kermarec à Brest (Chocolaterie Histoire de Chocolat),
  • et Sébastien Broccard, à Saint-Genis Pouilly (Champion de France des desserts 1997 et Relais Dessert).

Installé depuis février 2012 à Dijon, je m'attache à exercer mon métier avec précision, raffinement, et exigence. Je ne compte plus le nombre d'heures passées dans mon laboratoire pour fabriquer, créer, et faire en sorte que chaque pâtisserie soit unique.

Mon seul désir est désormais de partager ma passion avec le plus grand nombre. Faire en sorte que mes clients voyagent avec de nouvelles saveurs, ou, tout simplement, redécouvrent le goût authentique d'une bonne mousse au chocolat ou d'un crémeux au citron.

C'est aussi une nouvelle promesse que je me suis faite : que toujours nous puissions déguster une pâtisserie avec des yeux d'enfant, et en retirer indéfiniment le même bonheur gourmand.

“ Devenir pâtissier était un désir d'enfant,
c'est devenu une promesse que je me suis faite,
pUIS UN RÊVE REALISé ”

Installé depuis février 2012 à Dijon, je m'attache à exercer mon métier avec précision, raffinement, et exigence. Je ne compte plus le nombre d'heures passées dans mon laboratoire pour fabriquer, créer, et faire en sorte que chaque pâtisserie soit unique.

Mon seul désir est désormais de partager ma passion avec le plus grand nombre. Faire en sorte que mes clients voyagent avec de nouvelles saveurs, ou, tout simplement, redécouvrent le goût authentique d'une bonne mousse au chocolat ou d'un crémeux au citron.

C'est aussi une nouvelle promesse que je me suis faite : que toujours nous puissions déguster une pâtisserie avec des yeux d'enfant, et en retirer indéfiniment le même bonheur gourmand.

Retour